Contact us

My Cart
0,00
Blog

Huiles essentielles : comment les utiliser en cosmétique ?

Très utiles et efficaces en cosmétiques naturels, les huiles essentielles requièrent toutefois un minimum de connaissances sur leurs propriétés, mais aussi leurs effets secondaires. Comment les doser, les combiner, quels sont les risques ? FLORISIS vous en dit plus sur ces extraits végétaux ultra-concentrés !

Qu’est-ce qu’une huile essentielle ?

Une huile essentielle est une substance obtenue par distillation à la vapeur d’eau d’une partie d’une plante (feuilles, fleurs, racines…). S’il s’agit bien d’une huile, elle ne se compose d’aucun corps gras, mais de molécules chimiques odorantes et volatiles. Elle peut être diluée dans une huile végétale ou dans l’alcool, mais pas dans l’eau.

Nous savons aujourd’hui que les huiles essentielles ont été utilisées dès la haute Antiquité, aussi bien en Inde qu’en Égypte ou en Asie. Toutefois, leur mode de fabrication a beaucoup évolué avec le temps ! On trouve aujourd’hui de véritables “terroirs” pour la culture de plantes destinées à la production d’huiles essentielles. C’est le cas de la Provence pour l’huile essentielle de Lavande vraie, ou de la Haute-Loire, pour la Verveine…

Mélange d’huiles essentielles : quelques astuces à connaître

En aromathérapie, l’odorat est particulièrement sollicité. Il faut dire que les huiles essentielles revêtent un parfum puissant, dont les effets sont notables en diffusion ou en inhalation. Certaines odeurs favorisent la détente, d’autres s’avèrent revigorantes et toniques. D’autres, enfin, contribuent à lutter contre les effets de la dépression ou de la fatigue intellectuelle…

  • L’odeur de tête (1er degré) : C’est le parfum que l’on sent immédiatement, mais aussi le plus éphémère.
  • L’odeur de cœur (2e degré) : Elle vous accompagnera plusieurs heures durant.
  • L’odeur de fond (3e degré) : Résistante, elle vous “colle à la peau”, et persiste quand toutes les autres se sont évaporées (ex : l’huile essentielle de Patchouli).

Pour un cocktail d’huiles essentielles bien exécuté :

  • Les odeurs qui appartiennent à la même famille de parfum se marient harmonieusement. Par exemple les florales (rose, jasmin, géranium) ou les boisées (bois de santal, cèdre).
  • Les arômes boisés et citronnés se mélangent bien, ainsi que les épicés et les citronnés.
  • La Lavande et le Citron sont très utiles en cas d’erreur de dosage. Elles peuvent dissiper une odeur trop lourde ou trop piquante.
  • Certaines essences ont tendance à dominer : patchouli, camomille, thym, par exemple.

Un usage parfois délicat

Les néophytes emploieront plus volontiers les huiles essentielles à faible toxicité, bien tolérées quelque soit la façon dont on les utilise. C’est le cas de la Lavande vraie ou du Tea Tree, par exemple. Toutefois, certaines huiles essentielles sont plus difficiles à utiliser, et nécessitent de prendre des précautions quant à leur dosage ou leur mode d’administration.

  • Les huiles essentielles photosensibilisantes provoquent une réaction cutanée si vous vous exposez au soleil trop rapidement après les avoir appliquées sur votre peau : Citrus –Verveine – Bergamote – Céleri
  • Les huiles essentielles dermocaustiques, riches en phénols, peuvent provoquer une brûlure ou une sensibilisation cutanée si elles sont appliquées pures sur la peau. On les dilue donc toujours dans de l’huile végétale pour un usage cosmétique : Cannelle – Verveine – Lemongrass
  • Les huiles essentielles dites “œstrogènes-like” contiennent des molécules chimiques capables de stimuler les récepteurs oestrogéniques ou de produire un effet similaire à celui des œstrogènes. Elles sont généralement déconseillées aux personnes présentant un trouble hormono-dépendant, et aux enfants : Cyprès – Cèdre – Patchouli – Sauge. Certaines huiles essentielles, comme le Palmarosa, exercent également une action tonique sur la muqueuse utérine.
  • Les huiles essentielles allergisantes sont riches en molécules contenant des allergènes, telles que le Linalol, le Limonène, le Farnesol, la Coumarine, l’Eugénol, le Géraniol, le Citral, le Citronellol, l’alcool benzylique ou le Néral. Ainsi, l’huile essentielle de Géranium rosat contient à la fois du Géraniol et du Citronellol. Pour éviter toute réaction cutanée, il est préférable de déterminer le pourcentage de ces allergènes une fois dilués dans le produit cosmétique final.
  • Les huiles essentielles abortives sont riches en cétones. Elles sont rigoureusement déconseillées aux femmes enceintes : certaines Menthes, Hélicryse italienne, Cèdre…
  • Les huiles essentielles hépatotoxiques peuvent exercer un effet nocif sur le foie en raison de leur richesse en phénols : Cannelle de Ceylan.

Huiles essentielles : quelles sont les précautions d’emploi ?

Les huiles essentielles comportent des actifs puissants. Pour toute utilisation cosmétique, il convient donc de les employer avec précaution, et toujours aux dosages et selon les usages recommandés.

  • Conservez vos huiles essentielles hors de portée de vos enfants et laissez toujours la capsule codigoutte sur le flacon ;
  • Utilisez toujours vos huiles essentielles en les diluant dans une ou plusieurs huiles végétales ;
  • Effectuez toujours un test d’allergie au pli du coude 24 h avant sa première utilisation ;
  • Évitez tout contact de l’huile essentielle pure avec la peau ou les muqueuses (bouche, nez, gorge), et ne l’appliquez sous aucun prétexte sur les yeux, les oreilles ou le nez ;
  • En cas de projection accidentelle dans les yeux, rincez abondamment avec de l’eau avant d’appliquer une huile végétale. Il est préférable de consulter un médecin ;
  • En cas d’ingestion accidentelle : ne surtout pas faire vomir, au risque de brûler le tube digestif une seconde fois. Avalez plusieurs cuillères d’huile végétale et contactez votre centre anti-poisons ou votre médecin ;
  • Femmes enceintes, allaitantes, nourrissons, personnes à peau sensible, fragile ou réactive : utilisez les huiles essentielles avec la plus grande prudence, et toujours en vérifiant qu’elles peuvent être appliquées sans danger chez ces personnes.

Quelles huiles essentielles privilégier en cosmétique ?

Voici une liste non exhaustive des huiles essentielles à utiliser pour vos cosmétiques maison : laits, crèmes, gels douche et shampoings, huiles… Nous avons mentionné leurs propriétés et des indications pour les employer, ainsi que leurs éventuelles toxicité et contre-indications.

Bois de Hô – Bois de Rose – Camomille Noble – Carotte – Cèdre – Céleri – Cyprès – Gaulthérie – Géranium Rosat – Hélicryse Italienne – Lavande Vraie – Myrte Verte – Palmarosa – Patchouli – Petit Grain Bigaradier – Ravintsara – Romarin Vérbénone – Rose de Damas – Sauge Sclarée – Tea Tree – Yland-Ylang – Ciste Ladanifère – Encens Olibans – Litséa Cubeba – Menthe Verte – Néroli – Vétiver….

HE de Bois de Rose Aniba rosaeodora

  • Linalol 80%
  • Hydrate, adoucit, revitalise. Stimulante et tonique.
  • Masque facial contre la formation des ridules et rides. Crème nourrissante pour peaux sèches, mais aussi pour tous les types de peau.
  • Fragrance rosée agréable : douce, boisée avec une note camphrée, relaxante.
  • Odeur de cœur.
  • Attention aux terrains allergiques, toujours pratiquer un test au creux du coude.

HE de Bois de Hô Cinammomum camphora

  • Linalol 90%.
  • Remplace Bois de Rose.
  • Fragrance boisée.

HE de Camomille Noble Chamaemelum nobile

  • Calmante, apaisante, relaxante.
  • Anti-inflammatoire, utile en cas de démangeaisons sur les peaux irritées.
  • Élimine le stress, calmante du tissu nerveux.
  • Parfum fleuri, délicat, apaisant.
  • Odeur de cœur.
  • Très bien tolérée, aucune contre-indication.

HE de Carotte Daucus carota

  • Purifiante, détoxifiante cutanée, rafraichit le teint, atténue les tâches de vieillesse.
  • Régénérante et raffermissante tissulaires.
  • Utilisée pour la couperose, les cernes, les tâches d’ hyperpigmentation.
  • Parfum boisé, légèrement fruité évoquant abricot.
  • Attention, dépolluer la peau exige une détoxification générale de l’ organisme.

HE de Céleri Apium graveolens

  • Drainante, détoxifiante.
  • Éclaircit la peau, contribue à la dépigmentation.
  • Photosensibilisante : pas d’ exposition solaire après avoir appliqué cette huile essentielle.

HE de Cèdre Cedrus atlantica

  • Cicatrisante, décongestionnante veineuse et lymphatique pour la rétention hydrolipidique.
  • Agit contre la cellulite et la peau d’ orange.
  • Parfum chaud et boisé.
  • Odeur de fond.
  • Interdite chez femmes enceintes ou allaitantes, contre indiquée chez femmes atteintes d’un cancer hormono-dépendant.

HE de ciste Ladanifère Cistus ladaniferus

  • Cicatrisante, régénérante cellulaire de la peau, tonique et astringente.
  • Reconstruit les peaux abimées. Crème réparatrice pour peaux couperosées, ridées, hyper- sèches.
  • Gel tenseur contour des yeux.
  • Arrête un saignement en quelques secondes.
  • Parfum ambré, boisé, chaud, tenace
  • Odeur de cœur et de fond

HE de Cyprès de Provence Cupressus sempervirens

  • Circulatoire, décongestionnante veineuse et lymphatique.
  • Utilisée contre les œdèmes, les jambes lourdes, les varices et la couperose.
  • Parfum riche et boisé.
  • Odeur de cœur et de fond.
  • Contre-indiquée chez femmes atteintes d’un cancer hormono-dépendant.

HE de Géranium Bourbon Pelargonium roseum

  • HE de cosmétique par excellence.
  • Intéressante dans tous les soins de la peau, très polyvalente.
  • Astringente, antiseptique, cicatrisante, illumine le teint, stimule la circulation sanguine.
  • Parfum fleuri stimulant et relaxant.
  • Odeur de tête.

HE de Géranium Rosat  Pelargonium x asperum ( de chine) et Pelargonium  graveolens (Egypte)

  • Mêmes propriétés que le Géranium Bourbon.
  • Astringente, tonique, raffermit les tissus lâches, resserre les pores dilatés.
  • Utilisée pour les poches sous les yeux, les rides et ridules.
  • Anti-inflammatoire et antalgique.
  • Repousse les moustiques.
  • Antihémorragique, à utiliser en association avec l’huile essentielle de Ciste.
  • Odeur rosée se rapprochant de celle de la Rose de Damas.
  • Odeur de cœur et de tête.
  • Aucune toxicité connue.

HE d’ Hélicryse Italienne Helicrysum italicum

  • Huile essentielle exceptionnelle.
  • Calmante, cicatrisante, anti-radicalaire, raffermit les tissus, stimule la circulation sanguine, décongestionnante, anti-inflammatoire.
  • Calme les petites allergies cutanées et les piqures d’insectes.
  • Agit contre la couperose et le vieillissement cutané.
  • Parfum intense, fruité, très apaisant.
  • Déconseillée chez les femmes enceintes et les jeunes enfants.

HE de Lavande Vraie – officinale – fine Lavandula angustifolia

  • Polyvalente, cicatrisante, calmante, apaisante, anti-inflammatoire.
  • Favorise le renouvellement des cellules et régule la production de sébum.
  • Lutte contre l’acné.
  • Utilisée aussi pour la couperose, le prurit, l’eczéma, les plaies et brûlures.
  • Parfum subtil, frais, fleuri, agréable, stimulant et apaisant.
  • Odeur de tête et de cœur
  • Attention aux terrains allergiques (1% de la population allergique à cette HE), toujours pratiquer un test au creux du coude.

HE de Lemongrass  Cymbopogon citratus

  • Anti-inflammatoire, antifongique.
  • Calmante, apaisante cutanée.
  • Recommandée en massage contre la cellulite.
  • Parfum léger, frais, citronné, rafraichissant, apaisant.
  • Odeur de tête.
  • Toujours à diluer (irritante quand elle est présente à plus d’1 % dans une préparation cosmétique).

HE de Litsée Citronnée Listéa citrata ( cubeba)

  • Se rapproche de la Verveine citronnée et de l’Eucalyptus citronné avec les mêmes molécules, donc les mêmes propriétés.
  • Anti-inflammatoire, antalgique, anti-infectieuse, calmante nerveuse.
  • Aide aux déstockage des graisses.
  • Soins des ongles (anti-fongique), huile de massage anti-stress.
  • En diffusion atmosphérique.
  • Fragrance très agréable, proche de la Verveine et di Citron, calmant et stimulant
  • Odeur de tête et de cœur
  • Dermocaustique, donc à diluer obligatoirement.

HE de Menthe nanah, douce, verte Mentha viridis Nana

  • Composée de Carvone limonène, sans menthol.
  • Fraiche, purifiante, cicatrisante, apaisante nerveuse.
  • Dentifrice, déodorant, rafraîchissant.
  • Odeur de chlorophylle, fraiche.
  • Odeur de tête.
  • Neurotoxique, abortive : interdite aux bébés, aux femmes enceintes et allaitantes, et personnes âgées.

HE de Myrte Vert Myrthus communis

  • Tonique, astringente, raffermissante, régénérante, équilibrante du système nerveux.
  • Pour peau dévitalisées, ridées, grasses et matures.
  • Parfum herbacé, fin, puissant.
  • Odeur de tête et de cœur.

HE de Palmarosa  Cymbopogon martinii

  • 90% de géraniol.
  • Anti-infectieuse (conservateur).
  • Antifongique pour les ongles.
  • Astringente, stimulante cellulaire, décongestionnante des tissus mous et lymphatiques.
  • À utiliser en synergie avec d’autres HE pour les jambes lourdes (Cyprès, Menthe, Cèdre…)
  • Déodorante, ralentit la transpiration (l’odeur de transpiration est due aux bactéries se développant sur les pieds et les aisselles).
  • Peaux acnéiques (1 goutte sur les boutons).
  • Parfum doux, fleuri, évoquant la rose.
  • Odeur de cœur.
  • Contre-indiquée chez les femmes enceintes.

HE de Patchouli  Pogostemon cablin

  • Cicatrisante, régénératrice tissulaire.
  • Décongestionnante veineuse et lymphatique, action phlébotonique et lymphotonique.
  • Efficace contre la congestion des membres inférieurs et la rétention hydrolipidique provoquée par une insuffisance circulatoire.
  • Pour les peaux sensibles, matures, acnéiques.
  • Fragrance sucrée et orientale, boisée très aromatique
  • Odeur de fond
  • Contre-indiquée aux femmes atteintes d’un cancer hormono-dépendant.

HE de Petit Grain Bigaradier Citrus aurantium

  • De nombreuses utilisations : recommandée pour tous les soins en cosmétique.
  • Antioxydante, antiseptique, calmante cutanée, anti-inflammatoire.
  • Régénérante cutanée, revitalisante tissulaire, tonifiante.
  • Purifiante, régule la production de sébum.
  • Pour les peaux acnéiques, grasses, matures, etc.
  • Odeur de cœur et de tête.

HE de Ravintsara Cinammomum camphora

  • Anti-infectieuse.
  • Contre les boutons d’acné et l’herpès.
  • Favorise le drainage lymphatique et s’oppose à la rétention d’eau et de graisses.
  • Odeur de tête et de cœur.
  • Très bien tolérée.

HE de Rose de Damas  Rosa damascena

  • Propriétés exceptionnelles, mais son prix est très élevé ! 1€ la goutte.
  • Tonique, régénérante cutanée, lutte contre la formation de rides et ridules.
  • Agit contre la couperose, les peaux atones, matures.
  • Odeur de fond.
  • Excellente tolérance.

HE de Sauge Slcarée Salvia sclarea

  • “Œstrogène-like” : cette hormone diminuant lors de la ménopause, elle collabore à maintenir l’état de jeunesse de toutes les qualités de la peau.
  • Freine le relâchement tissulaire, l’apparition de rides ou ridules.
  • Action relaxante et antispasmodique neuromusculaire, détend la peau et apaise les émotions.
  • Vertus réparatrices et antioxydantes exceptionnelles.
  • Limite la production de sébum, convient aux peaux grasses à tendance acnéique.
  • Déodorante naturelle.
  • Fragrance musquée, agréable et sensuelle.
  • Odeur de fond et de cœur, fixatrice.
  • Contre-indiquée chez femmes enceintes et femmes atteintes d’un cancer hormono-dépendant. Déconseillée en cas d’insuffisance cardiaque.

HE de Tea Tree  Melaleuca alternifolia

  • Anti-infectieuse, purifiante.
  • Application directe sur les boutons d’ acné.
  • Parfum frais, résineux.
  • Odeur de tête.
  • Irritante après quelques jours d’ utilisation.

HE d’ Yang Ylang Complète  Cananga odorata

  • Tonique, régénératrice, séborégulatrice.
  • Utilisation pour tous les types de peau.
  • Fragrance très forte, fleurie, sensuelle un peu entêtante.
  • Odeur de tête.

HE de Vetiver Vetiveria zizanodes

  • Cicatrisante, protectrice vasculaire.
  • Réveille le teint.
  • Soins des peaux normales ou grasses.
  • Application pure sur les boutons d’acné.
  • Lotion après-rasage.
  • Fragrance boisée, assez lourde, masculine.

4 Agrumes :

  • HE de Pamplemousse Citrus grandis
  • HE d’Orange douce Citrus sinensis
  • HE de Citron Citrus limon
  • HE de Mandarine Citrus reticulata
  • Parfume intensément les gels douche et shampooings pour cheveux normaux ou à tendance grasse.
  • Citron, Pamplemousse dans les gels ou huiles amincissants.
  • Lait corporel l’hiver ou l’été (si application le soir).
  • Fragrance fruitée.
  • Odeur de tête.
  • Mélange photosensibilisant : application 12 h minimum avant d’aller au soleil.